Innovation

Thomas More se prépare pour l’avenir avec un tout nouveau site Internet

Avec plus de 21 000 étudiants, Thomas More est devenue la plus grande haute école de Flandre. Cet institut du savoir écrit actuellement un nouveau chapitre de son histoire, en mettant désormais l’accent sur la formation continue, l’internationalisation et la recherche. Ce nouveau chapitre s’accompagne de la création d’un site Internet centralisé reprenant l’ensemble des programmes, centres de recherche et autres initiatives. Afin de mettre au point les aspects techniques, créatifs et stratégiques de ce site global, Thomas More a fait appel à Cronos Public Services.

Répartie sur huit campus, la haute école Thomas More propose un enseignement orienté vers la pratique. Avec 42 bacheliers et 19 graduats, elle a de quoi satisfaire tout le monde, y compris dans les domaines des échanges internationaux et de la formation continue. Thomas More n’est pas en reste dans le secteur de la recherche : la haute école compte actuellement pas moins de neuf centres d’expertise et de recherche.

Une haute école infuente

À l’origine fruit de la collaboration entre deux hautes écoles, en dix ans, Thomas More a évolué jusqu’à devenir un institut du savoir global et accompli qui rassemble étudiants, enseignants, chercheurs et professionnels. Pour l’avenir, l’institution souhaite se concentrer davantage sur ces différents groupes cibles et se faire connaître pour ce qu’elle est vraiment : une haute école influente qui déborde d’ambition. Lentement mais sûrement, la marque Thomas More est entrée dans une nouvelle phase. La cible s’est élargie, visant non seulement les jeunes qui sortent de l’école, mais aussi les adultes désireux de suivre une formation continue. La haute école a donc cherché à définir une nouvelle identité qui fasse écho à l’élargissement de son offre.

Alumni

Qui dit nouvelle identité dit nouveau site Internet ! L’ancien site de Thomas More était devenu obsolète, tant sur le plan technique qu’en termes de contenu. En confiant la réalisation de son nouveau site à Cronos Public Services, la haute école a trouvé un partenaire capable de l’aider non seulement sur le plan technique, mais aussi sur le plan stratégique et créatif ainsi qu’en termes de contenu. Le hasard les a conduits à pousser les portes d’Anvil et de Leap Forward, deux centres de compétences fondés par des anciens élèves de Thomas More. Pour ces derniers, il s’agissait d’une évidence : ils voulaient à tout prix mener à bien cette mission. En tant qu’alumni, ils s’identifiaient parfaitement à l’histoire de la haute école.

Cronos Public Services a fait toute la différence en nous montrant clairement dès le départ qu’ils pouvaient appréhender notre univers. J’ai senti qu’ils voulaient vraiment réfléchir aux solutions avec nous tout en garantissant une approche sur mesure. Cela fut un atout précieux, qui nous a immédiatement mis en confiance.

Aagje D’Helft, stratège numérique chez Thomas More

Une conception centrée sur l’utilisateur

Depuis lors, le nouveau site Internet est en plein développement. Ce processus a démarré au début de l’année 2022 avec un vaste trajet stratégique, au cours duquel les partenaires de De Cronos Groep ont cartographié les parcours utilisateurs et défini les différents groupes cibles. Lors des sessions interactives de co-création, les parties prenantes internes ont toujours été impliquées dans le processus. Les concepteurs sont également restés en contact avec Thomas More afin de pouvoir apporter rapidement les corrections nécessaires, et ont consacré beaucoup de temps à la recherche sur les utilisateurs. En tenant compte des utilisateurs finaux dès le départ, la conception fut rapidement finalisée, facilitant dès lors l’intégration du processus de développement dans la partie technique. Chaque formation s’est vu attribuer sa propre page, avec une page distincte pour la variante destinée aux étudiants exerçant une activité professionnelle ou aux étudiants internationaux. Pour plus de clarté, les développeurs ont conçu un système de filtre intuitif qui oriente immédiatement les personnes intéressées vers la bonne formation.

Tout au long du processus de développement, l’utilisateur a toujours été au centre, ce qui était essentiel à nos yeux. Grâce à cette approche, le projet fut un succès pour toutes les parties concernées.

Aagje D’Helft, stratège numérique chez Thomas More

Flexibilité, pragmatisme et transparence

Les équipes de Cronos Public Services et de Thomas More ont toujours été sur la même longueur d’onde, partageant la même vision dès le départ. Il a été convenu de faire le point chaque semaine. Pour ce faire, les deux parties ont planifié de courts appels téléphoniques pour des mises à jour rapides ainsi que de longues réunions dans leurs bureaux respectifs pour des explications détaillées et la présentation de prototypes et de démos. Grâce aux démonstrations, les membres du personnel de la haute école peuvent d’ores déjà s’habituer au nouveau portail, ce qui représente un gain de temps et d’efficacité sur le long terme. Le processus de développement du site Internet approche petit à petit de la phase finale. Le lancement est prévu pour le printemps 2023, une date que tout le monde attend avec impatience. Non pas parce que cela marquera la fin du projet, mais parce qu’il sera enfin l’heure de présenter le fruit de cette collaboration. Une collaboration ponctuée par la flexibilité, le pragmatisme et la transparence, et qui fait la fierté des parties impliquées.

Quand je vois ce que les concepteurs et les développeurs réalisent en si peu de temps – je ne sais pas comment ils font, mais ils le font !

Aagje D’Helft, stratège numérique chez Thomas More

Votre organisation est-elle prête à entamer un nouveau chapitre assorti d’un nouveau site Internet ? Cronos Public Services vous accompagne, vous et votre personnel, dans votre transition vers les services numériques de demain. N’hésitez pas à nous contacter pour discuter de vos souhaits et de vos besoins.

Vous voulez en savoir plus sur ce projet ?

En savoir plus

Innovation
Enabel met des outils numériques à disposition de ses collaborateurs internationaux

Enabel est l’agence de développement du gouvernement fédéral. Avec 2000 collaborateurs et collaboratrices, l’Agence gère quelque 170 projets dans une vingtaine de pays, en Belgique, en Afrique et au Moyen-Orient. Afin que ces personnes puissent collaborer de manière fluide au-delà des frontières, le besoin d’une plateforme commune, soutenue par des experts et des solutions numériques, s’est fait sentir. Cronos Public Services a soutenu Enabel dans ce projet en faisant une proposition sur mesure.

Affaires
Une prime pour les travailleurs : le Département flamand du travail et de l’économie sociale et le Service flamand des impôts lancent un bonus emploi

Le gouvernement flamand veut encourager les chômeurs à chercher un emploi, tout en motivant les travailleurs actuels à continuer à travailler. À cette fin, le Département flamand du travail et de l’économie sociale (DWSE), le Service flamand des impôts (VLABEL), l’agence publique de numérisation Digitaal Vlaanderen ainsi que Cronos Public Services ont collaboré pour mettre en place un bonus emploi.

Innovation
Le SPF Mobilité et Transports innove avec une plateforme low-code pleine d’avantages

Le SPF Mobilité et Transports développe régulièrement de nouvelles applications à l’appui de la vie quotidienne des citoyens et de la nation sur terre, en mer et dans les airs. Avec l’aide de Cronos Public Services, le SPF a fait la transition vers une nouvelle plateforme de développement axée sur la convivialité et la rapidité. Le secret ? Le low-code.

Affaires
Le jeu éducatif du VDAB ouvre la porte aux métiers en pénurie
il y a 3 moisÉtant donné que la Flandre compte déjà 207 métiers en pénurie, le VDAB a pour objectif de réduire ce chiffre particulièrement élevé en alimentant l’intérêt des…

Partagez-nous vos rêves les plus fous. Nous les réaliserons ensemble !