Intelligent

La VRT est aux anges

C’est un mardi soir maussade que nous avons rencontré Lieven Troch et Guy Lemmens dans une salle rose du bâtiment de la VRT de l’avenue Reyers à Bruxelles.

Guy Lemmens travaille pour la VRT depuis 2006, en tant que responsable des opérations du centre de production numérique. Son équipe dirige les testeurs et la migration vers le Cloud public AWS. Lieven Troch fait partie de la VRT depuis 9 ans et y remplit différents rôles. Dans ce projet, il a supervisé l’étude de marché.

Guy va droit au but : « Auparavant nous avions tout sur place. Début 2016, le moment était venu de déplacer un certain nombre de sites Web dans le cloud public. Nous voulions nous concentrer sur le cœur de métier de notre société de médias, et non sur la gestion du matériel et des centres de données. Ce que nous faisons, toutefois, c’est d’accroître la flexibilité et de faire appel à l’innovation d’une manière simple. » 

Lieven se lance : « L’entreprise s’y prête aussi. La radio et la télévision sont toujours sur place avec leurs données. Les services en ligne, comme les sites Web de la VRT, se développent constamment et il y a beaucoup de pics d’utilisation. C’est idéal pour une application cloud que nous pouvons facilement mettre à l’échelle. »

Auto apprentissage

« Nous avons commencé par lister toutes les fonctionnalités que nous attendions d’un stockage public dématérialisé efficace. En fin de compte, nous avons trouvé 900 fonctions dans plus de 50 domaines. Notre principale préoccupation était la protection de nos données. Notre service juridique a effectué une analyse des risques et notre but était de publier le cahier des charges avant l’été 2016 », déclare Lieven avec enthousiasme.

« Le trafic continuait d’augmenter et un certain nombre d’environnements étaient un peu trop anciens. Nous avions aussi fait un certain nombre de preuves de concepts (POC) avec des fournisseurs bien connus tels qu’Azure Cloud, AWS Cloud et IBM Cloud pour tester le déroulement », poursuit-il.

Étape par étape

Lieven : « Nous avons commencé par un appel à candidatures. Début juillet 2016, il y avait 11 candidats potentiels. Nous n’avions pas seulement à créer l’infrastructure en tant que service (IaaS) et la plate-forme en tant que service (PaaS), mais aussi le support sur site. Au final, nous en avons sélectionné cinq. Tous avaient fait beaucoup d’efforts pour soumettre un bon dossier. Dans le cadre du processus, nous avons également réalisé trois entrevues par candidat. » 

Guy : « Nous voulions surtout savoir qui nous aurions à bord. Nous avions besoin de personnes ayant une expérience théorique et pratique. Pas seulement des théoriciens… »

Lieven : « À la mi-décembre 2016, une BAFO (Best And Final Offer) a été demandée et le choix a été fait pour la proposition AWS (1) de Cronos Public Services. Après le moratoire de 14 jours, qui est une exigence légale, nous avons tranquillement commencé en janvier 2017.

De Cronos Groep fait la revente des services d’AWS Public Cloud, Cloudar, en tant que revendeur AWS Reseller Cloud Services Broker. Après 6 à 7 mois, nous avons réussi à migrer 90 % des 700 machines virtuelles vers le cloud sans aucune perturbation sérieuse des sites Web ».

Tout le monde dans le même bain

« Nous sommes très satisfaits du résultat », confirme Guy qui poursuit : « des leçons ont été tirées tant au niveau humain qu’au niveau technique. »

Guy : « Le plus grand changement se situe principalement au niveau des personnes. Il y avait également une documentation claire. La supervision de Cronos et de toute l’équipe de la VRT fut là essentielle. Cronos avait principalement une mission de coaching. Au début, ils devaient faire beaucoup de choses par eux-mêmes. Après un certain temps, l’accent a été mis sur le transfert des connaissances. Cette transition s’est faite en douceur. Nous avons particulièrement apprécié l’attitude ouverte lors du partage des connaissances. »

« De janvier à mars 2017, nous avons investi dans la mise en place de l’infrastructure de base et appris à connaître les possibilités du nouveau cloud. Les possibilités sont énormes », remarque Guy.

Petit à petit

La courbe d’apprentissage des équipes de développement a été considérable. Guy : « Ils se sont tous plongés dans AWS. On leur a donné un environnement spécifique pour réaliser leurs propres expériences. Pour des raisons de coûts, nous désactivons les services qui ne sont pas en production tous les soirs. Sinon, les coûts monteraient en flèche », ajoute Lieven. « Techniquement nous, chez VRT, tirons le plus des technologies AWS telles que PAAS EFS, Lambda, Elastic Beanstalk. »

Objectifs atteints

Lieven : « Grâce aux efforts de toute l’équipe de la VRT et à une bonne collaboration avec Cronos, nous avons réussi à faire passer le cycle de développement, de mise en attente et de production de 10 jours ouvrables à 2 jours ouvrables. De plus, nous pouvons voir que le seuil est en train de baisser. Les équipes de développement commencent maintenant à faire un certain nombre de tâches sysadmin et DevOps par elles-mêmes. Cela accélère et allège notre façon de travailler. Ceci est nécessaire car nous suivons la méthode SCRUM qui requiert l’autonomie des équipes. Les administrateurs systèmes peuvent maintenant s’engager dans d’autres tâches. »

La VRT est impatiente de remporter des succès avec le stockage dématérialisé choisi.

  • AWS signifie Amazon Web Services. Cloudar fait partie du groupe Cronos. Cloudar, c’est une équipe d’architectes cloud, qui conçoit, construit et exploite des solutions cloud basées sur Amazon Web Services.

En savoir plus

Innovation
Le SPF Mobilité et Transports innove avec une plateforme low-code pleine d’avantages

Le SPF Mobilité et Transports développe régulièrement de nouvelles applications à l’appui de la vie quotidienne des citoyens et de la nation sur terre, en mer et dans les airs. Avec l’aide de Cronos Public Services, le SPF a fait la transition vers une nouvelle plateforme de développement axée sur la convivialité et la rapidité. Le secret ? Le low-code.

Affaires
Le jeu éducatif du VDAB ouvre la porte aux métiers en pénurie
il y a 1 moisÉtant donné que la Flandre compte déjà 207 métiers en pénurie, le VDAB a pour objectif de réduire ce chiffre particulièrement élevé en alimentant l’intérêt des…
Innovation
La CAPAC se met au numérique avec E-digit

La Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage (CAPAC) reçoit chaque jour une montagne de paperasse à traiter, ce qui lui cause une lourde charge administrative. l’organisation publique s’est donc tournée vers l’intelligence artificielle dans le but d’optimiser ce processus.

Innovation
FIT investit dans un écosystème de données moderne

Ce n’est pas pour rien que les données sont qualifiées de « nouvel or ». Elles sont extrêmement précieuses, et Flanders Investment & Trade (FIT) en a bien conscience. C’est pourquoi elles utilisent de gros volumes de données pour stimuler les exportations et …

Partagez-nous vos rêves les plus fous. Nous les réaliserons ensemble !