Enchères en ligne sur l’immobilier ? C’est possible via Biddit

« Pour créer Biddit, nous avons pris pour point de départ la relation du notaire avec les citoyens, les vendeurs et les acheteurs lors des ventes publiques. Plusieurs questions se sont posées : quelles sont les améliorations possibles, quelle est la plus-value du courtier et du notaire ? Notre objectif est de faire en sorte que les clients (acheteurs et vendeurs) obtiennent un juste prix et que l’ensemble du processus se déroule de façon claire et transparente », explique Christian.

En août 2017, le travail a commencé « à l’envers » chez FedNot avec les tout premiers ateliers clients. Les besoins ont d’abord été examinés, et ce n’est qu’après qu’ils se sont penchés sur la conception du service et de l’expérience utilisateur. La plate-forme a ensuite été construite, et un service d’assistance a été mis à disposition avec des horaires d’ouverture prolongés, notamment pendant le week-end. Des actions de marketing ont été mises en œuvre pour le lancement du produit et l’approche du groupe-cible, et pour finir, Biddit a été ouvert au public pour un premier test en avril 2018.

« Ce n’est pas une plate-forme purement commerciale : chaque vente est toujours suivie par un notaire qui en règle tous les aspects juridiques et qui connaît l’acheteur et le vendeur. C’est ainsi que la transaction, qui se déroule en fait entre deux personnes qui ne se connaissent pas, peut avoir lieu en toute confiance grâce au notaire qui fait office de personne de confiance. Le notaire signe également l’acte et est donc co-responsable du bon déroulement de la vente. Elle est juridiquement contraignante, ce qui rend cette plate-forme unique dans toute l’Europe », poursuit Christian.

L’automatisation des différentes tâches administratives dans Biddit fera aussi gagner du temps aux 1 150 notariats et aux 9 000 collaborateurs.

Un test avant le lancement

Les 50 premières ventes publiques auront lieu via la plate-forme entre le 12 et le 18 juin. Les acheteurs potentiels ont pu consulter les immeubles par avance, les visiter et s’informer au préalable à leur sujet. Le but est de déployer définitivement Biddit après les vacances d’été et de viser les 7 000 ventes en 2019.

L’arrière-ban de FedNot est déjà enthousiaste, et des tiers externes sont également très positifs. Biddit est transparent, rapide, et bien sûr très pratique : il est possible de faire une offre où qu’on soit, de chez soi, au travail et via l’app. FedNot espère ainsi surmonter la résistance aux ventes publiques.

 

Un processus optimal riche en valeur ajoutée

« Il y a six ans, nous avions essayé un projet similaire, dans le cadre duquel nous nous sommes basés sur des processus existants. Le succès n’a malheureusement pas été au rendez-vous. À présent, nous avons impliqué plusieurs entreprises au sein du groupe Cronos, chacune ayant sa propre expertise et sa propre valeur ajoutée », explique Paul.

  1. Conception du service : Knight Moves 
  2. Conception de l’expérience utilisateur : Monkeyshot 
  3. Construction et test de la plate-forme : Slingshot, The Project Pilots, The Business Analysts et ToThePoint
  4. Hébergement 24/7 de la plate-forme : Hestiaet OnTheSpot
  5. Stratégie de marque et création de contenu : Needle et Make Out (et KOO)
  6. Commercialisation et lancement : Boson Content
  7. Production et coordination: Dallas (et KOO)
  8. Démonstration de faisabilité blockchain : Trase, The Ledger
  9. Gestion de l’API : Integration Designers
  10. IA : Craftworkz

« L’équipe de projet interne d’informaticiens, de juristes et d’experts en communication bénéficie du soutien de l’équipe Cronos quand cela s’avère nécessaire. En outre, un délégué du Conseil d’administration assure la supervision, et un chef de projet commercial est le responsable final. Un groupe d’ambassadeurs du Notariat a aussi été mis sur pied. Ils donnent du feed-back par rapport au matériel de communication dont ils ont besoin et contribuent à définir ce que le système doit pouvoir réaliser, tant du point de vue pratique que juridique.

En interne, tout le monde a en outre suivi un processus de gestion du changement afin de découvrir le fonctionnement de Biddit et savoir comment aborder les acheteurs et les vendeurs. Les ambassadeurs soutiennent aussi ce processus. »

Christian confirme : « Grâce à l’équipe interne, tout s’est bien déroulé. Nous en sommes très fiers et reconnaissants. Biddit est par exemple mis sur la table chaque mois au Conseil d’administration, ce qui contribue à lui donner de l’élan. La volonté y est, et cela nous a fait gagner énormément de temps. »

Une vision d’avenir

Outre cette plate-forme, FedNot s’intéresse depuis longtemps à la numérisation. La Fédération a commencé dès 2000 à automatiser certains processus, comme avec l’eNotariat. Des applications spécifiques ont ensuite été élaborées pour automatiser des tâches administratives et partager des informations.

Comme FedNot entame à présent des interactions avec le citoyen, elle aborde aussi l’IA et la technologie blockchain. Paul a été accueilli en interne chez FedNot pour les préparer à la transformation, à l’innovation et à une bonne gestion des risques. L’objectif est de simplifier les processus et d’améliorer encore les services.

Plus nous automatiserons de tâches administratives, plus les notaires pourront en revenir à leur valeur ajoutée : le conseil personnalisé. Les notaires peuvent comparer différentes options et fournir des recommandations sur mesure, parce qu’ils connaissent le contexte du client (régime matrimonial, droit des sociétés, situation familiale, situation personnelle, etc). Aucune technologie, pas même la blockchain, ne pourra remplacer la relation avec le client.