AIV (Agence des Informations de la Flandre)

Nous avons eu un entretien avec Denial Sefer (à gauche) et Sancho Geentjens (à droite). Ce sont eux qui gèrent le site depuis l’Agence des Informations de la Flandre.

L’univers du Web

« L’année dernière », commence Sancho, « nous avons mis en place une véritable équipe produit, avec un directeur de produit. Avant, on appliquait la méthode SCRUM de manière sporadique, mais maintenant, nous l’appliquons systématiquement avec des sprints de deux à trois semaines. C’est une amélioration au niveau du processus, et travailler d’après les principes Agile (atteindre les délais fixés, établir des objectifs à l’avance) fonctionne très bien en ce moment. En plus d’outils bien connus comme Jira et Confluence, nous communiquons intensivement via Slack. Ainsi, chacun sait ce sur quoi on travaille et on évite les longues conversations par e-mail. »

Les projets

« Entretemps, c’est vraiment devenu un grand site », raconte Denial avec fierté. « Nous avons eu plus de 218 000 visiteurs le mois dernier, qui ont consulté plus de 600 000 pages au total. Cela représente 5 000 à 6 000 pages par jour. » « Bien sûr, une des pages les plus populaires est le menu du restaurant », remarque Sancho en riant.

« Au début de cette année, nous nous sommes surtout concentrés sur la fonction des actualités, qui permet désormais à une sélection d’entités d’introduire des articles de façon autonome. Actuellement, nous sommes en train d’intégrer une fonction d’identification. Elle sera disponible à la fin de cette année. Elle permettra aux collaborateurs du gouvernement flamand de se connecter automatiquement pour consulter des éléments protégés. Plus tard, nous pourrons aussi leur proposer du contenu personnalisé sur cette base. »

L’équipe

L’équipe se compose de deux développeurs de Cronos/Calibrate, un collaborateur externe qui assure le support, et nous-mêmes – Sancho et Denial – qui nous investissons à temps plein en tant qu’internes. Deux autres collaborateurs internes du Gouvernement flamand nous soutiennent. Nous avons également une très bonne interaction avec Calibrate, qui nous donne beaucoup de tuyaux et d’astuces. Et bientôt, deux rédacteurs en chef qui se chargeront de la coordination du contenu avec les autres entités vont rejoindre l’équipe.

Et demain ?

Un site Web comporte souvent une partie back-end et une partie front-end. Il en va de même sous Drupal. Le back-end est le CMS (Système de gestion de contenu), où l’administrateur crée et modifie du contenu. Le front-end est la partie accessible aux visiteurs, c’est là que tout le contenu s’affiche graphiquement. Actuellement, le back-end ainsi que le front-end font partie du système de Drupal. Dans le cas de Drupal 7, le front-end fonctionne avec des modèles qui affichent des données issues de la base de données.

Mais à l’avenir, un découplage entre les différentes sources et la couche frontale visible pour les visiteurs est prévu pour nos plate-formes. On s’y réfère notamment avec les termes d’architecture « headless » ou découplée. Le principe est qu’un certain nombre d’interfaces de programmation (API) extraient des informations de plusieurs sources, pour ensuite les présenter au visiteur comme un ensemble harmonieux. Notre approche à cet égard deviendra plus claire dans le courant de 2018. D’ici là, nous espérons aussi avoir une meilleure perspective sur le déroulement d’une éventuelle migration vers Drupal 8. Ce ne sera de toute façon pas une mince affaire, vu la quantité de code personnalisé sur overheid.vlaanderen.be !